• Dico
  • Anagrammes
  • Rimes
  • Tout
×
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Phrases
  • Textes
  • Profils
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

plutôt qu'une pub, eXionnnaire vous offre ce pan SINOPLE

Vert ~ Histoire d'une couleur

Vert ~ Histoire d'une couleur

Présentation

L'historien des couleurs Michel Pastoureau nous raconte l'histoire européenne de la couleur verte. Couleur difficile à fixer sur les vêtements (les teintures ayant longtemps été d'origine végétale), le vert symbolise l'instabilité, le changement, le hasard (cf le tapis vert dans les casinos). Couleur tout à fait ambivalente : courtoise et d'espérance, et en même temps diabolique et maudite (cf superstition théâtrale). Un temps mis de côté par la science (n'étant pas une couleur primaire, mais produite à partir du jaune et du bleu), le vert amorce son retour à la fin du XVIIIe s. (avec le romantisme par le truchement de la végétation) puis depuis la fin du XXe s. en tant que couleur du mouvement écologique. Bref une couleur aujourd'hui au centre de toutes les attentions.

Définition du vocabulaire peu courant

94 citations
|
<< Page >>
15
Lexique, étoffes, teintures : en matière de couleurs, les poètes et les teinturiers ont au moins autant à nous apprendre que les peintres, les chimistes ou les physiciens.
n.m. Poésie Écrivain qui compose de la poésie.
n. Celui, celle qui exerce l'art de teindre.
28
La teinturerie romaine, bien que mieux maîtrisée que celle des Grecs, n'est vraiment performante que dans la gamme des rouges et des jaunes.
n.f.
  1. …▼
  2. « Métier du teinturier. » dixit Littré
29
De splendides tons bleu-vert que l'on peut voir sur le petit mobilier funéraire […] souvent revêtu d'une glaçure qui lui procure un aspect vitreux et précieux.
n.f. céramique « Action de recouvrir les poteries d'un enduit qui au feu doit se vitrifier. » dixit Littré
VITREUX, EUSE
adj.
  1. Qui ressemble à du verre, est transparent comme le verre.
  2. …▼
30
Le vert est la couleur d'Osiris, dieu funéraire mais aussi dieu de la terre et de la végétation.
n.propr. #Antiquité#Égypte Dieu égyptien.
30
Quant au hiéroglyphe qui représente la couleur verte, il a en général la forme d'une tige de papyrus, dont la symbolique est toujours positive.
n.m. #Antiquité#Égypte Caractère sacré de l'écriture des anciens Égyptiens.
n.m.
  1. Plante du genre des souchets qui croît en Égypte, le long du Nil. Sa tige est triangulaire. À partir de son écorce, les anciens faisaient les feuilles dont ils se servaient pour écrire. Taxon : Cyperus papyrus
  2. …▼
  • PAPYRUS
30
Les teinturiers […] ont-ils mordancés différemment un produit qu'ils connaissaient de longue date (fougère, nerprun, feuilles de prunier, jus de poireau) ?
v.tr. Imprégner (une étoffe) d'un mordant afin de fixer la matière colorante.
n.m. #Teinturerie Les nerpruns sont des arbustes ; ils font partie de la famille des rhamnacées. De la baie de certaines espèces de nerpruns, on extrayait autrefois un colorant. Taxon : Rhamnus
31
Faute d'un mordançage efficace, la matière colorante pénètre mal dans les fibres textiles, et la teinte se décolore assez vite.
n.m. Action de mordancer.

Informations

La couv' (en haut de la présente page) et les numéros de page (ci-dessus) ne correspondent pas à la même édition de Vert. Histoire d'une couleur..

Les numéros de page correspondent à la version poche (parue chez Points en 2020) :

ÉditeurPoints
ISBN978-2-7578-8706-6
Date de parution2020
Nb pages221

La couv' correspond à version beau livre (parue chez Seuil en 2013) :

Date de parution2013
ÉditeurSeuil
AuteurMichel Pastoureau

Quelques remarques en vrac

Chez les poètes antiques, une vraie couleur, c'est surtout une couleur fabriquée (cf peinture et teinture), pas une couleur présente dans le monde naturel.

Dans la Rome antique, on n'aime pas spécialement le vert (à la différence des Germains (les barbares), et des Égyptiens).

"La traduction des termes de couleur est toujours une trahison."

À propos du vert en tant que couleur de l'Islam : les tapis ne sont jamais verts, car on ne piétine pas une couleur vénérable.

Pour la sensibilité médiévale, les couples rouge/vert et rouge/jaune ne présentent pas un contraste fort.

En Occident, le vert est symbole d'espérance depuis longtemps. Dans la Rome antique, on enveloppait parfois de vert le corps d'un nouveau-né.

Le vert est aussi la couleur de l'espérance de maternité et des enceintes (cf le tableau Les Époux Arnolfini).

Michel Pastoureau s'interroge sur la faible présence du vert dans les armoiries, d'autant plus surprenante qu'il s'agit d'une couleur valorisée par la chevalerie. Plusieurs hypothèses :

  • le vert n'est pas une couleur assez visible dans un environnement végétal ;
  • le vert est une couleur qui se fixe mal ;
  • le vert est une couleur ennemie, celle de l'Islam.

La Réforme protestante place le vert dans la catégorie des couleurs immorales.

Aspects négatifs des pigments verts :

  • les meilleurs sont très onéreux (p. ex. la malachite) ;
  • peu couvrants (p. ex. les terres vertes) ;
  • instables (ne tiennent pas longtemps) (p. ex. les pigments végétaux) ;
  • corrosifs (p. ex. verts de cuivre artificiels).

Depuis quand les peintres mélangent-ils du bleu et du jaune pour faire du vert ? Apparemment, depuis récemment. Aucun document de l'Antiquité ou du Moyen Âge ne témoigne d'une telle pratique. Et aucune analyse en laboratoire non plus. La chose est devenue théorique suite à la découverte du spectre (par Newton, en 1666) : là, le vert se situe entre le bleu et le jaune. Au XVIIIe s. des manuels de peinture parlent de fabriquer du vert à partir de bleu et de jaune. En revanche, certains enlumineurs procédaient ainsi dès le XIVe s.

Le siècle des Lumières ne brille pas seulement par l'esprit : les éclairages s'améliorent, les couleurs se voient mieux.

Au XVIIIe s., la mode du bleu est néfaste au vert, car on prétend que ces deux couleurs s'accordent mal (cf le proverbe anglais Blue with green should never been seen). De plus, à la lueur des chandelles, le vert risque de brunir ou de s'affadir. Sans compter la mauvaise réputation que traine toujours le vert (couleur chimiquement dangereuse et couleur démoniaque).

Ajouter un
commentaire
Évaluer cette page
1 2 3 4 5
¿ Votre prochaine étape ?

Quoi de beau
sur eXionnaire ?

Le mot GOÉLAND a été illustré par une image.26/05/2024
La définition du mot DALLER a été remaniée.25/05/2024
soli2 a joué la partie Mercredi 11 janvier 2024.25/05/2024
Le mot AMITEUX a été ajouté.25/05/2024
Le mot SOÛLERIE fait le buzz !25/05/2024
Une flexion : DURE25/05/2024
Club du Bouscat a publié la partie Mercredi 22 mai 2024.22/05/2024
?